fbpx

Pourquoi mon microblading ne tient pas ?

Aujourd’hui, nous rencontrons la fondatrice de Marinel Professionnel, Marinela Popescu, afin qu’elle nous parle du microblading et de ses astuces pour avoir une technique parfaite.

1/ Qu’est ce qu’un microblading ?

C’est une technique dérivée du maquillage permanent. C’est une technique manuelle d’implantation des pigments sous la peau au niveau de l’épiderme. Elle est réalisée grâce à des incisions très très fines grâce à des nano aiguilles. Le poil que nous dessinons est hyper réaliste, avec une invasion assez superficielle.

Cette technique appartient à la famille du maquillage permanent sauf que la technique est manuelle et non électrique (comme la dermo-pigmentation par exemple).

2/ Quelles sont les techniques qui sont enseignées au sein de Marinel Professionnel ?

Les techniques que nous enseignons chez Marinel Professionnel sont le microblading et le microshading.

Lors du microblading, nous dessinons des poils, poils à poils. Nous avons deux possibilités :

  • Nous pouvons faire des comblements sur un sourcil qui existe et qui n’est pas structuré : tête, point le plus haut ou la queue.
  • Nous pouvons aussi faire un sourcil neuf en microblading.

Le microshading par rapport au microblading est une méthode qui se combine parfaitement avec la micro pigmentation au microblading. Elle permet de créer un ombrage en arrière plan avec des poils ou sans poils.

Le microshading peut se pratiquer :

  • Suite à un microblading, donc il servira d’ombrage de support pour les poils que nous venons de créer. Ça reste plus dans le temps.
  • Dans un esprit de dégradé de remplissage. Il s’agit d’une technique pour les personnes qui aiment avoir les sourcils impeccables, un effet « sourcils maquillés ».

Cela suppose une très bonne maîtrise de la création du sourcil en dessin ainsi que de la symétrie. Cette technique est très tendance. Elle reste plus longtemps dans l’épiderme car on le travaille avec une machine électrique. Donc il y a une dépose de pigments plus en profondeur.

Nous enseignons les deux méthodes ensemble et séparément.

3/ Le microblading peut-il se faire sur n’importe quel type de peau ?

Le microblading ne peut pas se travailler sur n’importe quel type de peau. Il ne peut pas se faire sur une peau déshydratée et encore moins sur une peau déshydratée et séborrhéique. Le pigment ne va pas rester et se disperser. Cela créera donc une frustration chez la cliente.

Nous devons donc d’abord accorder une grande attention aux différents aspects de la peau avant chaque intervention.

4/ Est-ce qu’un microbladding peut ne pas tenir sur la peau d’une cliente ? Pourquoi ?

Comme indiqué dans la question 3, nous ne pouvons pas travailler sur une peau déshydratée ou une peau séborrhéique.

Sur une peau déshydratée, il y a une cumulation des cellules au niveau de l’épiderme. Ce type de peau est légèrement rugueux donc l’incision se fait plus difficilement. Le poils dessiné ne pas pas être aussi fin, aussi dynamique que sur une peau hydratée. D’où l’intérêt aussi de bien connaître la peau en tant qu’experte.

Sur une peau séborrhéique, le pigment ne restera pas.

5/ Quelles sont les précautions que la technicienne doit prendre avant de faire un microblading ?

D’une manière générale, pour le microblading, le microshading, la dermo-pigmentation, la technicienne se doit d’être prévenante avec sa cliente et faire un bon diagnostic grâce à des questions précises avant de commencer la prestation.

Nous devons tenir compte des allergies mais aussi, des maladies dermatologiques évolutives et infectieuses. Concernant l’eye-liner, nous devons agir sur un œil sain, sans aucune irritation oculaire.

Une chose est également très importante pour le microblading. La traduction littérale est « micros incisions », donc il faut effectuer un travail très superficiel. Si la technicienne va trop profondément, elle va créer des scarifications ou même des cicatrices avec un aspect de scarifications à terme. Attention aussi aux peaux qui ont tendance à faire des chéloïdes qui sont des tumeurs fibreuses bénignes de la peau comme par exemple les cicatrices chéloïdales.

On ne peut pas faire ce type d’interventions sur une peau qui est sous traitement de vitamine A acide comme le Roaccutane, ni sur la peau d’une cliente qui a des déficiences immunitaires ou la peau d’une femme enceinte ou qui allaite.

Et pour le maquillage permanent, en règle générale, nous devons faire attention aux personnes qui ont un pacemaker.

6/ Quelles sont les précautions qu’une cliente doit prendre avant de faire un microblading ? Puis quels sont les soins qu’elle doit faire après ?

Avant le microblading, les clientes doivent prendre des précautions :

  • Les personnes sous traitements anticoagulants (comme de l’aspirine par exemple) ou qui peuvent être sujettes à des hématomes, des ecchymoses ou à un saignement localisé sur la zone travaillée doivent arrêter de prendre l’aspirine. Et surtout ne pas en prendre le jour de l’intervention.
  • Les personnes qui prennent des corticoïdes doivent elles aussi arrêter leur traitement quelques jours avant.
  • Pour celles qui sont atteintes d’herpès, les précautions sont à prendre plus pour le maquillage permanent. Elles doivent voir un médecin qui pourra leur prescrire un antihistaminique (comme Zyrtec ou une molécule de la même médication) 3 jours avant pour créer un terrain neutre. Parce que l’herpès labial peut revenir en prestation de maquillage permanent lèvres.

Après le microblading, les clientes doivent prendre des précautions et faire attention à leurs soins :

  • Il ne faut pas toucher.
  • Il ne faut pas aller à la piscine (à cause de l’eau de javel).
  • Il ne faut pas faire de sauna, hammam, et tout ce qui est avec une exposition à la vapeur chaude condensée.
  • Il ne faut pas faire d’UV et ne pas s’exposer au soleil.
  • Il ne faut pas utiliser des produits décapants, astringents, exfoliants.
  • Il faut éviter les crèmes à base d’acide de fruits et préférer des produits spécialement conçus pour la nuit.
  • Il faut nettoyer son visage avec de l’eau tout simplement et en tapotant.

L’air va créer une cicatrice légère. La peau va créer une desquamation légère naturelle qui va se faire 3/4 jours après la pigmentation en microblading.

7/ Combien de temps en moyenne tient un microblading sur la peau d’une cliente ?

En règle générale, si il y a eu 2 séances de faites, avec un mois d’intervalle entre les deux, le microblading tient entre 6 et 8 mois sur une peau de qualité moyenne. Si la peau est très grasse ou déshydratée, cela va tenir moins longtemps.

D’où l’intérêt de bien conseiller sa cliente à nettoyer sa peau, d’avoir une hydratation optimale, non seulement bien préparer le terrain à travailler mais aussi d’une manière générale pour la peau.

La petite astuce technique, c’est qu’il faut travailler le microblading pas trop en profondeur mais pas très superficiellement non plus. Si c’est trop superficiel, ça ne reste pas. Si c’est trop profond, cela créé des incisions trop profondes, ça bave et ça ne reste donc pas non plus. Donc tout est dans la technique + avoir des bons pigments + savoir dessiner, en ayant cette approche harmonieuse pour la beauté globale du visage.


Découvrez toutes les formations de Marinel Professionnel dans notre page dédiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *